Auteur : Nicolas Escot

Partie 1 : bienfaits de la lecture

La lecture permet de se divertir et de se faire plaisir

Tout comme le sport par exemple, la lecture procure du plaisir, aide à oublier les problèmes du quotidien et nous éloigne du stress.

La lecture permet de développer la mémoire et les capacités cognitives

Comprendre un livre nécessite de retenir une grande quantité d’informations.

De plus, selon le type de livre que vous lisez, vous pouvez être amené à décider des visages, des lieux, de la disposition des éléments. Vous imaginez ainsi les éléments du livre et stimulez votre esprit et votre imagination. Votre cerveau étant stimulé, cela l’empêche de perdre ses capacités. Le cerveau est un muscle qui a besoin d’entraînement pour fonctionner de façon optimum. Développer sa mémoire et ses capacités cognitives est un des bienfaits de la lecture très appréciable.

La lecture améliore la concentration et l’attention

Au lieu de porter votre attention sur tout un tas de choses en même temps (réseaux sociaux, SMS, conversation avec ses collègues, envoi de différents mails…), la lecture vous oblige à n’être concentré que sur le contenu que vous lisez. Le monde qui vous entoure disparaît et vous êtes immergé dans votre lecture. Au quotidien cela vous aide à n’être concentré que sur une tâche à la fois, cela augmente votre productivité.

La lecture améliore votre expression orale et écrite

La lecture est le meilleur moyen pour obtenir un vocabulaire étendu que vous pouvez utiliser au quotidien. Cela a un avantage indéniable dans vos relations professionnelles et personnelles. Vous prenez confiance en vous et cela vous permet de vous affirmer dans votre vie de tous les jours. Parmi les bienfaits de la lecture, nombre impacteront votre intérieur personnel. L’aisance dans l’expression prend forme intérieurement et se ressent à l’extérieur. Vous serez plus convaincant et plus charismatique avec une expression aisée.

La lecture accroît vos connaissances

En lisant, vous emmagasinez de nouvelles informations. Et plus vous développez votre vocabulaire sur des sujets différents, plus vous aurez de chance de voir de nouvelles portes s’ouvrir. Votre connaissance est une force non quantifiable. Peu importe ce qui peut vous arriver, grâce à votre savoir vous serez en mesure d’affronter les défis.

La lecture développe l’esprit d’analyse et l’esprit critique

En lisant, vous analysez les informations que vous recevez et appréhendez différents types de discours et d’argumentaires. La lecture sollicite votre esprit critique et votre esprit d’analyse. Chaque page tournée renforce le tissu de connaissances dans votre esprit et vous aide à terme, à mieux comprendre le monde qui vous entoure. Cela vous aide dans votre vie de tous les jours à avoir davantage confiance en vous et à vous exprimer de manière claire sur votre avis et à appréhender plus sereinement les problèmes que vous rencontrez.

La lecture diminue le stress et l’anxiété

Lorsque vous lisez, vous ne pensez plus à vos problèmes quotidiens, vous êtes transporté ailleurs, ce qui diminue votre état d’anxiété. Votre esprit est plus tranquille. Les tensions accumulées disparaissent et vous êtes de meilleure humeur.

La lecture améliore la qualité du sommeil

Si vous avez des problèmes pour trouver le sommeil, la lecture peut vous y aider. Lire avant de dormir apaise votre esprit et facilite l’endormissement. Le support papier est conseillé dans ce cas-là, ou alors une liseuse numérique dont la luminosité n’est pas agressive pour l’œil. En effet, les écrans sont mauvais pour le sommeil et excitent plus qu’ils n’apaisent.

La lecture vous accompagne dans votre développement personnel

La lecture est un des meilleurs moyens pour emmagasiner des connaissances et vous motiver. La lecture vous apportera beaucoup de théorie, ce qui est excellent pour élargir votre esprit et envisager de nouvelles opportunités et expériences. En revanche, si la lecture vous accompagne, c’est à vous de passer à l’action. En effet, il faut mettre en pratique ce que vous enseignent les livres que vous lisez.

Partie 2 : Que faire si nous n’aimons pas lire ?

Comment se mettre à la lecture quand nous n’aimons pas lire ?


Réfléchissez à la raison qui vous amène à lire. Les gens lisent pour de nombreuses raisons. Avant de choisir un livre, demandez-vous ce que vous voulez retirer de votre lecture. Certaines personnes aiment lire des livres qui leur enseignent de nouvelles compétences, que ce soit un langage de programmation ou des techniques de chasse ou de camping. D’autres personnes aiment les histoires, que ce soit de la fiction ou des biographies, pour les transporter en d’autres temps, en d’autres lieux et en d’autres situations. Commencez par réfléchir à ce que vous voulez retirer de vos lectures.

Vous allez arriver à mieux aimer la lecture si vous pouvez vous connecter à quelque chose qui a du sens pour vous. Si la lecture est seulement un exercice ou quelque chose que vous devez faire, elle ne va probablement pas avoir un impact important.

Identifiez les choses que vous voulez lire. Une fois que vous savez si vous voulez apprendre, être diverti ou autre chose, vous pouvez réduire le type de livres en vous basant sur votre réponse. Par exemple, en sachant que vous voulez une histoire divertissante ne vous permet pas de choisir entre la poésie, la littérature, la fiction, les mémoires ou d’autres types d’ouvrages, car ils peuvent tous être divertissants.

Essayez de faire une recherche sur Internet de livres populaires dans le domaine que vous avez choisi. Cela pourrait vous procurer une liste de suggestions à partir de laquelle vous pouvez commencer.

Rendez-vous à la bibliothèque de votre quartier. Les employés de bibliothèques se réjouissent en général de vous donner des conseils de lecture. Une fois que vous savez ce que vous recherchez, demandez au bibliothécaire de vous recommander des livres adaptés à vos envies de lecture.

Discutez avec les employés de la librairie. La plupart des gens qui travaillent dans des librairies aiment lire et aiment les livres. Ils peuvent être une excellente source de conseils. Vous pourriez même attiser la flamme de votre propre envie en discutant avec des passionnés de lecture !

Réfléchissez au genre que vous pourriez aimer. Vous pouvez limiter vos choix encore plus une fois que vous avez choisi un type général en réfléchissant au genre que vous voulez. Par exemple, si vous avez décidé de lire de la fiction, vous pouvez choisir entre l’horreur, la science-fiction, la fiction historique, le fantastique, la romance, le roman policier ou des livres plus réalistes qui prennent un point de vue moins fantasque sur leurs personnages et leurs situations.

Encore un exemple. Si vous décidez de vouloir lire des livres historiques, vous devriez réfléchir à la période et aux sujets qui vous intéressent le plus. Un livre à propos du Débarquement en Normandie pendant la Seconde Guerre mondiale constitue bien évidemment une expérience de lecture totalement différente d’un livre qui aborde la politique du sénat romain à l’époque de Jules César.


Essayez-vous au genre pour trouver des écrivains que vous aimez. Même dans un genre en particulier, le style d’un certain auteur pourrait ne pas vous plaire parce que vous n’aimez pas sa façon d’écrire. Cela peut être dû à la période pendant laquelle le livre a été écrit, le ton, le point de vue ou d’autres raisons. Si vous n’aimez pas un livre dans le genre que vous pensiez aimer, essayez de vous demander pourquoi.

Par exemple, si vous décidez que vous voulez lire des romans d’horreur, vous allez avoir une expérience différente si vous lisez des romans plus anciens comme « Frankenstein » ou « Dracula » que si vous lisez du Stephen King ou du Clive Barker.

Établissez un lien entre la lecture et vos autres centres d’intérêt. Vous pourriez avoir une passion pour les problèmes sociaux ou d’autres sujets. Trouvez des livres en lien avec ces sujets qui vous passionnent ou qui s’encadrent avec le sujet dans un contexte plus large.

Souvenez-vous que vous pouvez lire autre chose que des livres. Vous pouvez aussi consulter des magazines, des blogs ou d’autres sources de lecture.


Écartez les livres que vous n’aimez pas. Les gens parfois se sentent obligés de terminer un livre même s’ils ne l’aiment pas. Vous allez développer une aversion à la lecture plutôt qu’une passion si vous essayez de terminer un roman de 300 pages que vous n’aimez pas. De nombreux livres peuvent commencer lentement pour mettre en place l’environnement et les personnages impliqués, mais si le livre n’a toujours pas captivé votre attention après 50 à 75 pages, vous avez tout à fait le droit d’arrêter de le lire pour passer à un autre.

Souvenez-vous que la lecture est une expérience profondément personnelle. La lecture n’est pas une compétition. C’est une activité profondément personnelle et hautement subjective. Il n’y a pas de raison de vous sentir coupable de ne pas aimer un livre qui a gagné des récompenses et dont tout le monde parle. Vous ne devez pas non plus vous sentir gêné si vous aimez quelque chose que les autres trouvent ennuyant comme les bandes dessinées ou les histoires d’amour. Lisez ce que vous aimez et ne vous comparez pas aux autres dans ce domaine.

Partie 3 : Aider les enfants à aimer la lecture

Offrez-lui du choix. Une des raisons qui amènent les étudiants et les enfants à ne pas aimer la lecture est que cela leur semble quelque chose d’obligatoire et jamais un choix. Si vous lui proposez un choix de lecture qui prend en compte ses centres d’intérêt, il va plus probablement aimer lire.

Il pourrait aussi être utile de lui donner le choix de la façon de lire. Par exemple, certains élèves trouvent les périodes de lecture en classe utiles alors que d’autres préfèrent lire dans leur chambre à la maison pour pouvoir se concentrer.

Un choix de lecture peut aider les jeunes lecteurs à comprendre que la lecture n’est pas toujours une activité sèche et ennuyante. En plus des classiques, donnez-lui d’autres options comme des magazines ou des bandes dessinées.

Mettez en place un environnement qui permet de mieux lire. Si vous n’avez pas beaucoup de livres ou de matériels de lecture à la maison, il sera beaucoup plus difficile pour votre enfant de voir la lecture comme une activité agréable qu’il doit faire pendant son temps libre. Gardez des livres amusants et intéressants chez vous.

Montrez l’exemple en lisant vous-même. Si votre enfant voit que vous aimez lire, il va être plus enclin à essayer de lire lui-même.

Essayez de lire en famille. La création d’une association positive entre la lecture et les loisirs en famille peut aider à soulager les jeunes lecteurs de la pression exercée par la lecture de « compétition ».

Créez un espace de lecture que ce soit dans la classe ou à la maison. Il ne doit pas y avoir d’autres distractions et ce doit être un lieu agréable où l’enfant peut apprécier la lecture.

Utilisez les livres comme une récompense. Proposez à votre enfant de l’emmener à la librairie pour choisir quelques livres pour le récompenser lorsqu’il fait le ménage ou lorsqu’il a de bonnes notes à l’école. Aidez votre enfant à voir la lecture comme une source de plaisir et de récompense.


Encouragez la créativité. Il n’y a pas de raison que l’histoire du livre se termine à la dernière page. Encouragez les jeunes lecteurs à utiliser leur créativité pendant qu’ils lisent.

Par exemple, vous pourriez encourager vos élèves ou votre propre enfant à dessiner des scènes du livre.

Il pourrait apporter plus de drame à sa lecture en lisant à voix haute en prenant des voix amusantes.

Posez des questions à votre enfant à propos de ce qu’il ressent pendant qu’il lit.

Encouragez-le à penser à ce qu’il va se passer plus tard dans l’histoire ou à écrire la suite du livre.

Demandez-lui de créer un poster qui met en avant selon lui les éléments les plus importants du livre.


Soutenez-le et encouragez-le. Une des raisons qui amènent les enfants à se sentir mal à l’aise pendant qu’ils lisent est qu’ils ont peur de ne pas comprendre ce qu’ils lisent ou de mal comprendre. Soutenez votre enfant et encouragez-le.

Ne dites jamais à un jeune lecteur que son opinion ou son interprétation est « fausse ». À la place, demandez-lui comment il en est arrivé à cette interprétation. Cela l’aidera à articuler la façon dont il a formé cette idée et à développer ses compétences de lecture.

Si un jeune lecteur vous dit qu’il a du mal à comprendre le livre, faites preuve de patience. Ne laissez pas l’enfant se sentir stupide ou ignorant parce qu’il ne comprend pas. À la place, posez-lui des questions pour comprendre d’où provient sa confusion et guidez-le pour développer de meilleures compétences de lecture.

Acceptez tous les commentaires, même s’ils vous semblent faux ou inexacts, comme une contribution valable. Souvenez-vous qu’il peut être terrifiant pour un jeune lecteur inexpérimenté d’exprimer ses opinions. Si son idée est inexacte ou si elle doit être corrigée, posez-lui plus de questions au lieu de la rejeter de but en blanc.

De nombreuses personnes décident qu’elles n’aiment pas lire, car elles ont trouvé que les livres qu’elles ont lus à l’école pendant leur adolescence étaient ennuyants. N’oubliez pas que les écoles veulent souvent réguler ce que leurs élèves lisent et que ces livres ne représentent en aucune façon tout le matériel de lecture disponible.

Lisez avec un ami pour discuter du livre.

Essayez de lire des pièces de théâtre. Vous pourriez penser directement à Molière, mais vous pouvez vraiment lire n’importe quelle pièce de théâtre. C’est une expérience de lecture plutôt différente et de nombreuses personnes l’apprécie.

Certaines personnes trouvent plus de facilités à lire en se renseignant un peu sur l’auteur. Si vous aimez les livres d’un auteur en particulier, essayez de rechercher des informations à propos de lui. Cela vous aidera à rendre votre lecture plus agréable et plus amusante. Cela vous aidera aussi à avoir plus d’informations à propos de l’auteur, sur la façon dont il écrit ses livres et sur d’autres choses.

Une fois que vous avez trouvé la chose que vous aimez lire, assurez-vous d’essayer aussi d’autres choses. Vous pourriez trouver votre nouveau genre préféré dans des situations inattendues.

Faites-vous recommander des livres par des gens avec lesquels vous partagez des goûts similaires.

Souvenez-vous de ne pas vous limiter aux livres. N’oubliez pas qu’il existe d’innombrables magazines, journaux, sites Internet, etc., que vous pourriez aimer lire.

Avertissements

Si vous lisez avec un autre objectif que le plaisir (par exemple en faisant des recherches ou en apprenant à faire quelque chose), n’oubliez pas que de nombreuses sources ne sont pas fiables. De nombreuses personnes considèrent aussi les manuels scolaires comme subjectifs sous certaines circonstances.

Partie 4 : citations et films

Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir, un homme qui ne lit pas n’en vit qu’une seule.

– George R. R. Martin

Il n’existe qu’une vertu, le savoir, et un vice, l’ignorance.

– Socrate

Certains objets sont faits pour être ouverts et feuilletés, on appelle ça des livres.

– Kai Wiesinger dans « À la poursuite de la lance sacrée »

Qui détruit un bon livre tue la raison elle-même.

– John Milton

Transmettre un savoir, c’est placer quelqu’un dans les conditions les meilleures pour qu’il puisse acquérir lui-même ce savoir, à l’aide de ses propres ressources sensorielles et mentales.

-François Sigaut

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury (livre)

Fahrenheit 451 de François Truffaut (film 1966)

Fahrenheit 451 de Ramin Bahrani (film 2018)

Attention ! Les permanences "Ici-bientôt" déménagent temporairement !

Le local "Ici-bientôt" se refait une beauté... Pendant toute la durée des travaux (du 23/08 au 17/09) les permanences du jeudi et du vendredi de 14 à 17h auront lieu au 38 rue de la Ville dans le local de l'association SINGA.

Vous pouvez également prendre rendez-vous par téléphone (0986382446) ou par mail (contact@crefadloire.org)

You have Successfully Subscribed!

Partage cette article

Faites découvrir le Crefad Loire !