Les 20 et 21 novembre, à l’occasion de la semaine de l’innovation publique, la Cité du Design, en partenariat avec l’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne et l’Ecole de design de Nantes Atlantique, organisait une conférence intitulée : « Action publique / Public en action / Controverse ».

Le Crefad s’est rendu aux deux matinées de conférence : l’occasion pour nous de découvrir d’autres initiatives et d’approfondir des thématiques qui nous tiennent à cœur, comme l’implication citoyenne, les tiers-lieux et les communs.

La matinée du lundi était consacrée au design des instances démocratiques. Plusieurs expériences ont été présentées pour alimenter la réflexion autour de l’empowerment et la participation des habitants aux projets municipaux. Tristan Rechid a présenté le fonctionnement de la municipalité de Saillans, dans la Drôme, dont le conseil municipal est constitué d’une liste habitante. Cette ville de 1300 habitants expérimente des instances participatives, régulièrement évaluées par un conseil de sages, de manière à s’assurer l’implication de chacun dans la vie de la commune.

Du côté de Chichilianne, en Isère, Franck Léard et Julie Brugier ont montré comment une ressource commune, l’eau, pouvait être utilisée pour valoriser les compétences locales et la coopération entre tous les acteurs de la commune. Le tout grâce à une approche qu’ils nomment « culture du biais », qui fait écho à notre mode de faire. Pour finir, Jonathan Durand Folco, chercheur québécois, nous a apporté un éclairage international sur la question de la démocratie municipale. Autant d’interventions qui alimentent notre réflexion autour des projets d’animation de la vie de quartier que nous menons.

Mardi matin, nous avons davantage réfléchi à la notion de tiers-lieu et aux processus de décision qui peuvent être mis en place dans nos structures. Des étudiantes en design ont présenté les résultats de leur recherche sur le design des instances de représentation démocratique. Une enquête qui les a amenées à questionner les processus de participation et la tenue matérielle des élections. Ensuite, nos collègues des Rues du Développement Durable ont parlé de la manière dont s’est construit leur projet autour de la vacance commerciale sur le quartier du Crêt-de-Roch. Les échanges autour de l’urbanisme temporaire et du rapport aux pouvoirs publics et aux promoteurs immobiliers ont été particulièrement intéressants pour nous.

Ce fut également l’occasion de revenir sur la Biennale du design de 2017 à travers l’expérience de tiers-lieu « Fork the world ! ». Des membres d’Open Factory et de La MYNE (à Lyon) nous ont ainsi fait part de leurs retours sur ce projet. Les échanges ont beaucoup porté sur la question juridique, à laquelle se confrontent les tiers-lieux en inventant de nouveaux types d’espaces dans la ville.

La conférence s’est conclue par deux interventions plus théoriques. Le sociologue Antoine Burret nous a permis de faire le lien entre les espaces et les modes de décision. Ainsi, le tiers-lieu est avant tout un espace de construction de consensus, c’est-à-dire de discussions qui permettent l’émergence d’une solution nouvelle, commune aux parties prenantes. Lionel Maurel a conclu en rappelant la nécessité de continuer à innover tout en pensant les manières de protéger ces nouveaux espaces urbains de réappropriations.

Boostés par ces réflexions, les membres d’Ici Bientôt sont bien décidés à continuer d’innover dans la rue de la Ville et le quartier Beaubrun !

Par Amélie,
Crefad Loire

Attention ! Les permanences "Ici-bientôt" déménagent temporairement !

Le local "Ici-bientôt" se refait une beauté... Pendant toute la durée des travaux (du 23/08 au 17/09) les permanences du jeudi et du vendredi de 14 à 17h auront lieu au 38 rue de la Ville dans le local de l'association SINGA.

Vous pouvez également prendre rendez-vous par téléphone (0986382446) ou par mail (contact@crefadloire.org)

You have Successfully Subscribed!

Partage cette article

Faites découvrir le Crefad Loire !